Voitures électriques

Petite incursion dans le monde des deux roues électriques

Savez-vous que la révolution électrique, ce n’est pas juste la transition des voitures à essence vers des voitures électriques ? Si on examine la situation plus globalement, on réalise que c’est aussi le remplacement des autobus, des camions, des motos, etc.

En Amérique du Nord, utiliser un scooter ou une moto pour se déplacer d’un endroit à un autre dans la vie de tous les jours n’a jamais été très populaire. Tant au Canada qu’aux États-Unis, la moto a longtemps été associée aux voyous et aux rockers. 

Les temps ont changé, mais je vous dirais qu’aujourd’hui la moto est plutôt vue comme un loisir de fin de semaine. On part en moto pour faire une balade avec des amis. Toutefois, s’il faut aller s’acheter un pain à l’épicerie ou aller au bureau le lundi matin, c’est en voiture (ou en transports en commun) que ça se passe !

Ailleurs dans le monde, c’est bien différent. Déjà, si vous allez en Europe, vous allez voir beaucoup plus de motos et de scooters pratico-pratiques conduits par des gens de tous les âges et si vous allez en Asie, eh bien là, c’est la folie furieuse. Il y a bien souvent davantage de deux roues que de voitures dans les rues !

Les scooters Niu
Tout cela pour vous dire que la révolution que l’on observe dans le monde de l’automobile (constructeurs automobiles qui se mettent à fabriquer des VÉ ou start-up qui se taillent une place comme Tesla), eh bien tout cela existe également dans le monde des deux roues.

C’est un marché immense et si vous vous intéressez à des sites web comme Electrek, vous savez sans doute que la start-up qui a le vent dans les voiles actuellement est la compagnie chinoise Niu.

Deux scooters électriques de la compagnie Niu.

La clé de leur succès ? Ils imitent Tesla ! Leurs scooters ont un super beau design, ils sont dans le haut de gamme et ils sont full techno ! Avec votre cellulaire, vous pouvez tout savoir : où votre scooter est garé, où il est allé, combien d’énergie il lui il reste, etc.

Uniquement pour le dernier trimestre 2021 (avril, mai, juin), la compagnie Niu a vendu tout près de 250 000 scooters ! (Tesla, 200 000) Voir lien. À la même période l’an dernier, elle en avait vendu 160 000 unités, c’est donc une augmentation de 58 % !

Pour l’instant, la grande majorité de leurs ventes se fait sur le marché chinois, mais depuis un an l’entreprise déploie ses tentacules un peu partout dans le monde et la voilà même rendue au Canada !

Je suis allé les essayer !
Moi, c’est grâce à Bruno Marcoux, consultant en électromobilité, que j’ai appris que les scooters Niu étaient maintenant distribués chez nous. Il y a même déjà trois magasins à Montréal pour acheter ou louer ces engins ! Je suis donc descendu dans le Vieux-Montréal avec ma femme la semaine dernière pour essayer ça.

J’ai conduit bien des motos de petites cylindrées dans ma vie (je fais partie de la minorité qui a toujours cru qu’on pouvait se déplacer en moto dans la vie de tous les jours), j’ai même déjà roulé en scooters, mais je n’avais toujours jamais essayé de scooters électriques.

Pour être franc avec vous, j’étais un peu hésitant et je me demandais si j’allais aimer ça. Quelqu’un près de chez moi en a un et à chaque fois que je le vois passer sur ma rue, je trouve ça super étrange. Il n’y a aucun son de moteur, uniquement des bruits d’amortisseurs, ça fait bizarre. On dirait que le charme est rompu…

Eh bien pas du tout ! J’ai adoré mon expérience et ma femme aussi ! Mardi le 6 juillet, on s’est promené durant une heure près du Vieux-Port avec deux scooters Niu de grosseurs différentes. On a échangé nos scooters durant notre balade.

Le plus petit roule à 32 km/h et coûte 2 600 $ et le gros roule à 70 km/h et coûte 5 400 $. Ce n’est pas donné, mais c’est de la qualité. J’ai déjà acheté deux scooters Ruckus de marque Honda pour ma famille il y a une quinzaine d’années et c’est de qualité équivalente.

Sauf que c’est beaucoup plus amusant et beaucoup plus relaxant qu’un scooter à essence ! Comment vous expliquer ? On dirait qu’un moteur de moto ou de scooter, ça donne du « trill », mais en même temps ça donne du stress. Dès qu’on accélère, le bruit nous met dans un « mood » bien particulier.

Avec un scooter électrique, c’est le silence total, à part le bruit autour de nous. Ça change tout ! Je pensais que je n’allais pas aimer ça, j’ai adoré ! On se sent un peu au guidon d’un vélo électrique, mais avec la possibilité d’aller plus vite et de suivre le traffic.

Ma femme chantait derrière moi durant notre petite escapade et je l’entendais ! Ce qui n’arrivait jamais avec nos scooters Ruckus. Ma blonde dit que c’est moins épeurant en électrique.

Après avoir fait notre balade, on est retourné au magasin Dyad et on a parlé à Monsieur Ma (que l’on voit sur la photo en haut). Ce dernier m’a montré toutes les finesses que ses scooters peuvent faire avec un cellulaire. Système d’alarme, repérage, etc. Il m’a même montré le trajet que je venais de faire sur Google Map à l’aide de son téléphone !

Conclusion
C’est sûr que les scooters électriques ne deviendront jamais aussi populaires en Amérique du Nord qu’en Europe ou en Asie. Néanmoins, j’espère qu’ils vont se tailler une place dans le futur en ce qui touche la mobilité urbaine.

Pourquoi un tel enthousiasme de ma part ? Tout simplement parce que rouler en scooter est amusant et qu’il faut profiter de la vie pendant qu’on est vivant ! Et l’autre raison est que ça consomme 10 fois moins qu’une voiture électrique et ça prend 20 fois moins de matière première à construire.

Je suis contre les scooters électriques « cheap » qu’on jette après quelques années, mais ce genre de scooter, je suis pour ! Il faut que la mobilité future soit variée, amusante, silencieuse et non polluante. Telle est ma philosophie.

Infos supplémentaires

J’ai même essayé une trottinette électrique !

Le gros scooter Niu
Le modèle NQi GTS est équipé d’un moteur électrique Bosch de 3100 watts pour une vitesse maximum de 70 km/h. Sa batterie Panasonic au lithium offre une autonomie de 96 km. Enfin, pour être conduit, ce scooter intelligent nécessite un permis de scooter 50 cc ou un permis de voiture. Son prix : 5 400 $. (Moins subvention 500$.)

Le petit scooter Niu
Le modèle UQi PRO est lui aussi connecté. Il possède un moteur Bosch de 500 watts. Sa vitesse maximum est de 32 km/h et son autonomie de 50 km. Ce scooter ne nécessite ni plaque d’immatriculation ni permis de conduire. Légalement, le UQi est un vélo électrique. Son prix : 2 600 $

Pour connaitre les points de vente et de location des scooters Niu, cliquez sur ce lien.

Articles populaires

Chroniqueurs

Vous aimerez aussi

Nos partenaires