Essai routier

Je viens de passer quelques jours dans une Soul EV 2020

J’ai eu la chance d’essayer la semaine dernière la toute nouvelle Soul électrique. Je voulais faire un petit voyage de deux jours à Burlington avec ma Spark, mais le trou de 115 km entre la BRCC de Saint-Jean-sur-Richelieu et celle de Burlington m’inquiétait un peu.

Le hasard a fait qu’au même moment, Kia Canada m’a proposé d’essayer sa toute nouvelle Soul EV et le gars des relations publiques m’a dit qu’il n’y avait aucun problème à ce que j’aille à Burlington avec la voiture. J’ai donc sauté sur l’occasion. Merci Fredéric !
 

Belle machine
Cette voiture m’a vraiment impressionné. Le fait qu’elle soit carrée lui donne beaucoup d’espace à l’intérieur. De tous les véhicules électriques que j’ai conduits jusqu’à maintenant, c’est la Soul qui possède les meilleures places arrière. Avis aux chauffeurs de taxi et aux familles ayant de grands ados !

Je me rappelle qu’au moment où j’ai acheté ma Matrix en 2010, après avoir essayé une dizaine de véhicules, mon choix s’était arrêté sur deux modèles : la Soul et la Matrix (toutes deux à l’essence à l’époque). Je me demandais laquelle acheter. J’ai finalement opté pour la Matrix en raison du coffre et de quelques autres détails.

Et voilà que 10 ans plus tard, on offre cette bagnole entièrement électrique avec deux grosseurs de batterie, une de 39,2 kWh et l’autre de 64 kWh, pour une autonomie de 248 km et 383 km. La Soul électrique de génération précédente avait une batterie de 30 kWh et une autonomie de 175 km.

Sachez qu’en France, la Soul n’est même plus vendue en version à essence, mais uniquement électrique ! C’est probablement ce qui va arriver chez nous un jour…

Chapeau aux Coréens
Ils sont vraiment forts ces Coréens. Avec leur Ioniq, leur Kona, leur Niro et leur Soul entièrement électrique, ils sont décidément en avance sur les Américains et les Japonais. Toyota a dit qu’il allait finalement produire des voitures 100% électrique. Il était temps ! Même GM ne serait pas où il est aujourd’hui sans l’apport des Coréens.

À preuve, ma Spark EV qui est une pure coréenne. Tout à fait ! Quant à la Chevrolet Bolt, on s’imagine que c’est une voiture 100% américaine parce qu’elle est fabriquée au Michigan. En réalité, elle n’est qu’assemblée au Michigan. Toute la conception de cette voiture a été faite par des Coréens à l’usine GM Korea avec l’aide de LG, une autre entreprise coréenne. On envoie les pièces aux États-Unis et on fait l’assemblage final à Detroit pour faire bonne figure. 

Revenons à la Soul EV
J’ai vraiment beaucoup aimé ce véhicule. L’aménagement intérieur est très joli et donne une impression de luxe. Autre qualité qui devrait plaire à bien des gens, étant donné que le véhicule est carré et qu’on est assis haut, on a l’impression de conduire un VUS.

Ma blonde qui est toujours un peu craintive en voiture, dit qu’elle se sent plus en sécurité dans la Soul que dans notre petite Spark et même que dans notre Toyota Matrix. 

Moi, je m’en fou, je n’ai jamais peur en voiture, quel que soit le modèle !

Parlant de peur, je tiens à souligner que la Soul n’est pas faite pour une conduite sportive. Si vous aimez prendre les courbes à la Gilles Villeneuve, oubliez cette voiture et choisissez plutôt la Bolt ou mieux encore la Tesla Model 3.

Mais attention, la Soul n’en demeure pas moins une voiture amusante à conduire et très confortable. Elle a, comment dire, un petit côté « cool ». On se sent bien dedans !

L’autonomie
On m’a bien sûr prêté le modèle le plus cher avec la grosse batterie. Durant mon petit voyage à Burlington, étant donné qu’il faisait chaud dehors, j’avais des autonomies qui dépassaient les 450 kilomètres ! Moi qui ai l’habitude d’avoir 120 kilomètres maximum avec ma Spark, j’avais de l’autonomie à ne plus savoir quoi faire avec !

J’ai fait Val-David – Burlington sans jamais me recharger et il restait encore du jus dans la batterie ! Le soir, quand je suis allé marcher sur la rue Church avec ma femme, je me suis branché sur une borne 240 volts de Charge Point pendant environ deux heures (photo du bas à gauche). Le soir, à notre hôtel, j’ai aperçu des prises de courant 120 volts fixées aux lampadaires du stationnement (sans doute pour faire fonctionner des chauffe-moteurs en hiver). Je me suis branché là durant la nuit (avec la permission de la préposée). Il entrait moins de 1,5 kWh par heure (contrairement à 6,6 à la borne du centre-ville), mais c’était mieux que rien !
 
     
 
Le lendemain, croyez-le ou non, ces deux petites recharges m’ont donné assez d’énergie pour faire le tour complet du lac Champlain et revenir à Val-David sans jamais me recharger ! Je suis même arrivé chez moi avec 150 kilomètres d’autonomie restante ! C’est donc dire que j’aurais pu ou bien ne pas me recharger en ville ou bien ne pas me recharger durant la nuit à l’hôtel.

Conclusion
Je peux vous dire que ce véhicule est assez extraordinaire. Il roule super bien, il est agréable à conduire, il est confortable. J’avais en tête de vous dire que son plus gros défaut était de ne pas être très aérodynamique, mais j’ai été étonné par sa consommation d’électricité. Oui, elle a été un peu plus élevée qu’une Bolt par exemple, mais pas tant que ça.

Alors je ne peux faire autrement que vous recommander chaudement ce véhicule. Et Frédéric m’assure qu’ils vont en recevoir en grand nombre dans les 12 prochains mois…

Une évaluation plus en détail de la Soul EV sera faite éventuellement par Daniel Breton.

Quant à moi, je vais vous parler à nouveau de ce véhicule dans quelques jours. Je vais vous donner mon opinion sur l’achat d’un Soul à petite ou à grosse batterie.
 

La Soul EV vert lime a fait le tour du Lac Champlain !
La voici sur le traversier entre Charlotte, Vermont et Essex, NY.

 

Articles populaires

Chroniqueurs

Vous aimerez aussi

Nos partenaires