Voitures électriques

Mon ancien véhicule principal va-t-il bientôt prendre le bord ?

J’écris bénévolement sur le site de Roulez Électrique depuis presque 3 ans. Comment tout cela a commencé ? C’est qu’après avoir remplacé ma Versa accidentée par une Spark électrique à l’été 2017, je suis tombé sous le charme des voitures électriques et comme j’avais été journaliste à la pige dans la vingtaine et la trentaine, j’ai décidé de reprendre du service pour témoigner de mon engouement !

Je ne suis pas le seul. Bien des gens, une fois au volant d’un véhicule électrique, se demandent pourquoi ils n’ont pas fait le saut avant et se mettent à vanter les mérites de leur voiture à tous leurs amis ! Sauf que moi, comme j’avais de l’expérience dans l’écriture et que j’avais cesser de travailler, j’ai décidé que mon projet de retraite serait de témoigner par écrit du plaisir de rouler électrique et de l’extraordinaire sentiment de fierté que cela procure.

Certains pays sont lents à s’y mettre (les États-Unis), d’autres plus rapides (l’Angleterre). Chez nous au Québec, avec notre énergie propre, pas chère et nationalisée, on a tout ce qu’il faut pour devenir un chef de file dans ce domaine. Mais il faut accélérer la cadence ! C’est triste de constater qu’il y a encore une grande majorité de Québécois qui hésitent toujours à s’acheter un véhicule électrique quand vient le temps de changer de véhicule.

Une auto à essence fraichement construite qui trouve preneur chez un concessionnaire québécois, ce sont des années et des années (pratiquement 15 ans) de pollution qu’on pourrait diminuer d’environ 80% en choisissant plutôt un véhicule électrique. Alors plus on va en parler, plus on va sensibiliser les gens et plus les choses vont changer rapidement !

Moi devant mon vieux « char » à essence !

Une grosse dépense
Comme vous pouvez le voir sur les photos, je possède toujours une Toyota Matrix qui était jadis mon véhicule principal. Qu’est-ce que je fais encore avec une voiture à essence ? C’est que ma femme et moi avons parfois besoin de deux véhicules. Que voulez-vous, nous vivons à Val-David. Et puis, ma Spark est trop petite pour certaines activités comme le camping ou la découverte de lacs et rivières en canot.

J’aimerais bien sûr remplacer ma Matrix par un deuxième véhicule électrique, mais ça serait une grosse dépense pour moi. Ma femme et moi avons toujours travaillé à la pige. À la retraite depuis peu, nous n’avons pas de gros revenus. Si j’ai acheté une Spark électrique d’occasion en 2017, c’est en partie parce que cette voiture n’était pas chère et que je voulais faire des économies sur l’essence ! (Je ne savais pas que j’aimerais ça à ce point-là !)

Car depuis ce fameux été 2017, les voitures à essence ne me disent plus rien. C’est pas un blague ! Depuis que je roule en Spark EV, jamais je n’ai envie de prendre ma Matrix. On s’obstine ma femme et moi pour savoir qui va la prendre quand on part chacun de notre côté. Bref, même si ma Matrix fonctionne toujours bien, je ne vous cacherai pas que l’envie de la remplacer par une voiture électrique me chicote de plus en plus.

Une intéressante proposition
J’en parlais récemment avec Sylvain Juteau, le fondateur du site Roulez Électrique. Vous savez ce qu’il m’a dit ? Il m’a dit qu’il pourrait m’avoir un budget pour m’aider à remplacer ma Matrix par une 100% électrique ! 

J’ai répondu à Sylvain que j’hésitais, car j’aime bien mon statut de bénévole. Je fais ce que je veux, personne ne me dit quoi faire où quoi écrire. C’est important pour moi de faire ça par plaisir, je suis à la retraite ! Sylvain m’a promis que je resterais entièrement libre d’écrire ce que je veux. 

J’ai dit à Sylvain que j’avais un oeil sur la nouvelle Bolt, étant donné la baisse de prix, mais que j’étais intéressé aussi par d’autres modèles. Sylvain m’a juré que je pouvais choisir la voiture de mon choix, que je pouvais même la prendre usagée chez JN Auto si je le désirais. En d’autres mots, je continue mes chroniques exactement comme avant, sauf que je vais maintenant recevoir un montant d’argent à la fin de chaque mois qui servira à me payer un second VÉ.

« Wow ! C’est cool finalement !!! », ai-je répondu à Sylvain. « Je suis tellement tanné de voir en photos ta vieille Matrix à essence dans ton entrée de garage que ça vaut la peine de t’aider », m’a rétorqué Sylvain en riant.
— Mais elle va encore bien ma Matrix ! Moi j’ai l’habitude d’user mes voitures à la corde…
— Fais en profiter quelqu’un d’autre ! En tant que chroniqueur pour Rouler Électrique, tu te dois d’avoir un parc automobile entièrement électrique !

J’hésite entre plusieurs voitures dont les deux nouvelles Bolt qui s’en viennent...

Tout cela m’a pas mal excité et j’ai dit oui à son offre. J’avoue que ma Matrix est quand même une 2010 (140 000 km). Si j’achète une électrique neuve cette année, elle va être bonne jusqu’en 2035 au moins. Oui, oui, les VÉ ont tendance à s’user moins vite que les voitures à essence. Tous les experts le disent et je peux en témoigner : ma Spark EV va bientôt avoir 7 ans et 100 000 km et elle a encore l’air d’une neuve !

En tous cas, tout cela me rend très fébrile. Imaginez, je vais avoir un nouveau VÉ ! Sans doute cet été, au plus tard en septembre !

Mais j’ai dit à Sylvain que je ne veux pas m’énerver. Je ne sais pas encore quel modèle je vais choisir. Il y a tellement de choix ! Et je ne suis pas obligé de m’acheter un véhicule neuf. Peut-être devrais-je aller vers les VÉ d’occasion ? On verra bien…

Dans les mois à venir, je vais donc faire quelques road test et vous faire part de mes impressions et coups de coeur. Si vous pensez qu’un véhicule m’irait plus qu’un autre, faites-moi le savoir dans les commentaires.

Bye bye Matrix ? On dirait !

Imprimer cet article

Zone vidéos

Consultez notre zone vidéo consacrée à la mobilité électrique au Québec.

Besoin d’aide avec votre achat?

Nos services offerts

Apprenez-en davantage sur les services offerts chez Roulez Électrique.

Boutique

Procurez-vous votre solution de recharge et accessoires.

Articles populaires

Chroniqueurs

Vous aimerez aussi:

Nos partenaires