D’ici 2025, les nouveaux véhicules devront consommer 50 % moins de carburant et émettre 50 % moins de GES