Voitures électriques

La vision du mois: pour en finir avec le pétrole

RDI économie publiait ce 4 juin une entrevue avec l’économiste Jean-François Blain, Économiste et analyste en énergie. Cette entrevue est intitulée “Pour en finir avec le pétrole”
Il est intéressant de remarquer que les images utilisées par RDI montrent, à partir de 2:10, Sylvain Juteau en train de brancher sa Volt noire sur une borne de la compagnie Québécoise AddÉnergie.  (Bravo!)
Dans cette entrevue, M. Blain indique qu’actuellement, au Québec, les dépenses des ménages pour leurs achats de carburant fait qu’il sort plus de 9 milliards de dollars de notre économie!  Le coût du pétrole a monté 3 fois et demi plus vite que l’indice des prix à la consommation de 2000 à 2010.  Ceci vient prélever une part plus élevée du revenu disponible qui ne peut alors être dépensée dans d’autres activités et biens économiques.  C’est donc un facteur très lourd d’asphyxie graduelle de l’économie Québécoise.
L’entrevue est très intéressante et indique que 75% des véhicules utilisés quotidiennement le sont dans des distances qui sont couvertes par l’autonomie des véhicules électriques actuels.  Remplacer le pétrole par l’électricité augmenterait le revenu disponible au gouvernement (par l’augmentation des profits d’Hydro-Québec) et couperait le montant phénoménal d’argent qui est sorti de l’économie.
Pour réaliser ce changement, il faudra plusieurs facteurs favorables, tant politiques que économiques:  Une hausse de taxes sur l’essence, servant à payer les subsides et infrastructures suivantes: l’installation de bornes de recharges favorisée par des subsides aux entreprises afin de permettre la recharge au travail, une modification au code du bâtiment pour obliger le provisionnement de prises de courant pouvant recharger des voitures électriques dans les garages de condominiums, des subsides pour l’installation de prises/bornes dans les immeubles  à logements locatifs, la mise en place de stationnements pour véhicules électriques obligatoires dans les centres d’activités: parcs d’amusements, golfs, centre de ski, centres de sports, etc.
Nous assisterons alors à une adoption à grande échelle des véhicules électriques, par leur économie, leur convivialité et leur émission de gaz à effet de serre nulle.
Le futur est électrisant!

Imprimer cet article

Zone vidéos

Consultez notre zone vidéo consacrée à la mobilité électrique au Québec.

Besoin d’aide avec votre achat?

Nos services offerts

Apprenez-en davantage sur les services offerts chez Roulez Électrique.

Boutique

Procurez-vous votre solution de recharge et accessoires.

Articles populaires

Chroniqueurs

Vous aimerez aussi:

Nos partenaires