Voitures électriquesVoyage

La Tesla Model 3 adore voyager

Au fil des 4 dernières décennies, j’ai eu l’occasion de posséder des véhicules très différents en fonction de mes goûts et besoins du moment: Si j’ai possédé des voitures aussi diverses qu’une Ford Escort familiale, une Porsche Turbo et une Honda Insight, j’ai aussi été propriétaire de 3 minifourgonnettes à l’époque où j’avais besoin de tels véhicules pour transporter des matériaux, des meubles ou de l’équipement dans le cadre de mon travail.
Évidemment, j’ai de plus testé tous les véhicules à vocation dite “verte” depuis une vingtaine d’années, m’étant spécialisé dans ce créneau: Des Toyota Prius au Nissan Leaf en passant par les BMW X6 ActiveHybrid au Karma Revero ou Renault Zoé, je les ai tous croisées.
Mais aucun des véhicules que j’ai possédé ou testé au fil du temps ne m’a apporté autant de plaisir que la Tesla Model 3.
Longue autonomie. Longue garantie.
Le modèle que je me suis procuré est une Tesla Model 3 à longue autonomie épuipée d’une batterie de 75 kWh, ce qui procure une autonomie moyenne de 499 kilomètres selon l’EPA. Elle est de plus pourvue de la traction intégrale à 2 moteurs électriques qui propulse la voiture de 0 à 100 km/h en 4,6 secondes. Si le véhicule est garanti 4 ans ou 80 000 kilomètres, la batterie et l’unité de commande sont quant à elles garanties 8 ans ou 192 000 kilomètres, ce qui dépasse la concurrence.
Lors de mes voyages, la consommation d’énergie se situait entre 14 et 16 kWh par 100 kilomètres entre 100 et 110 km/h. Les quelques rares fois où j’ai “écrasé le champignon”, sa consommation se situait à environ 19 kWh/100 km, ce qui s’avère plutôt sobre.
Livraison: impeccable.

Mon expérience de livraison chez Tesla Montréal a été impeccable. Les gens ont été polis et courtois, se sont tous adressés à moi en français, m’ont bien expliqué les bases du véhicule et m’ont livré une voiture sans aucun défaut. Je sais que ce ne fut pas le cas pour tous, mais je n’ai personnellement rien à redire de négatif sur mon expérience, bien au contraire. David, Sacha, Gad et Allyssia ont su répondre à toutes mes questions sans délai et avec compétence.
Le goût du voyage
Au cours de ma vie, j’ai fait quelques centaines de voyages en voiture. Je me suis balladé des dizaines de fois à travers les régions du Québec et suis allé au moins une cinquantaine de fois aux États-Unis, de New York au New Jersey, en passant par Détroit, la Caroline du Nord et le sud du pays.
Mais jamais je n’ai autant apprécié faire un grand voyage qu’avec cette Model 3. Alors que certains croient que de longs voyages peuvent poser des problèmes lorsque nous nous déplaçons en véhicule électrique, cette voiture rend l’expérience aussi relaxante qu’enivrante.
Direction Cap Hatteras: 3500 kilomètres aller-retour
Quelques jours à peine après avoir reçu ma voiture, ma blonde, notre amie Gisèle, notre chien Méo et moi avons pris la route pour la Caroline du Nord: Direction Cap Hatteras. Cet endroit constitue notre lieu de pèlerinage annuel où nous pratiquons nos sports nautiques préférés: planche à voile et kite surf. C’est ainsi que nous sommes partis un beau matin avec une voiture remplie à raz bord de bagages (comme d’habitude, trop!), d’équipement de sport et de toutes sortes de cossins qui seraient présumément utiles en vacances.
Les Superchargers, un avantage comparatif à rendre jalouse la concurrence 

De La Présentation, nous nous sommes rendus directment à Albany, NY, après un périple de 385 kilomètres où nous nous sommes arrêtés pour le dîner pendant que la voiture se rechargeait sur un Supercharger. Évidemment, comme il y avait en 8 sur place, je n’ai pas eu à attendre pour qu’un de ceux-ci se libère. On est donc loin des postes de BRCC qu’on retrouve généralement aux États-Unis ou au Canada et qui en compte généralement entre 1 et 2… et parfois 4 au maximum et où on doit souvent attendre de longues minutes derrière d’autres voitures en recharge. De fait, il ne m’est jamais arrivé de devoir attendre une seule fois à ce jour qu’un Supercharger se libère.
Quant au temps de recharge, il a été si court (environ 40 minutes) que je n’ai même pas eu le temps de terminer mon repas. Autrement dit, non seulement n’ai-je pas perdu une seule minute à cause de la voiture, mais c’est plutôt nous qui avons ralenti le voyage de la Tesla en devant nous arrêter pour manger ou aller aux toilettes.
Le mode chien: génial, tout simplement.

Notre chien, qui ne pouvait pas entrer dans le restaurant à Albany est resté dans la voiture bien au frais grâce au “mode chien” qui a gardé une température constante de 23 degrés Celsius ET avertit les passants de ne pas s’en faire. D’ailleurs, Méo s’y est vite habitué et était tout à fait relaxe dans la voiture. Quelle idée géniale que ce mode chien! Considérant que de plus en plus de gens voyagent avec leur animal de compagnie, j’ose espérer que cette idée brillante se retrouvera bientôt chez les autres constructeurs automobiles.

Le mode autopilote: “superviser” la conduite.
Lorsqu’on parcoure plusieurs centaines de kilomètres en une seule journée sur des autoroutes, la conduite peut devenir stressante voire fatigante. Voilà où le mode autopilote entre en jeu et rend la conduite beaucoup plus relaxante. En effet, ce mode vous fait “superviser” la conduite en vous permettant de relâcher occasionnellement le volant tout en gardant un oeil sur la route. Il est précis et efficace… sans être parfait. Autrement dit, vous devez rester attentif à ce qui se passe, mais il diminue indubitablement le niveau de stress lié à la conduite.
Ayant testé le mode autopilote des premières Tesla, je peux témoigner des pas de géants faits par ce système au cours des ans. Plus angoissant qu’autre chose au tout début, il est devenu une aide qui améliore de manière significative l’expérience de conduite lors de longs voyages. Vous finissez ainsi une longue journée de conduite en étant beaucoup plus relaxe et reposé qu’avec une voiture sans ce système.
Et pour avoir testé tous les systèmes d’aide à la conduite des véhicules électriques des concurrents, celui de Tesla est bien supérieur aux autres. Il n’y a pour le moment aucune comparaison possible.
Les mises à jour: un autre avantage indéniable
Un autre atout certain de Tesla est celui des mises à jour fréquentes qui sont faites à distance et qui contribuent à garder la voiture efficace et au goût du jour. Amélioration de la puissance, jeu en ligne, amélioration de la sécurité, tout est fait pour contribuer positivement à l’expérience avec cette voiture au fil du temps. Encore une fois, aucun autre constructeur que Tesla n’a mis en place un tel niveau de sophistication dans ses voitures afin de “les garder jeunes”. Bravo.
Tenue de route: wow.
Si certains fans de conduite affirmeront que telle BMW ou telle Porsche est supérieure à une Tesla Model 3, je considère personnellement qu’en conduite sur route, une Tesla Model 3 performe tout aussi bien dans les courbes que ces véhicules… tout en étant silencieuse. De plus, l’absence de changements de vitesse rend l’accélération linéaire plutôt que saccadée (comme à bord de toutes les voitures sport à essence) et donne ainsi l’impression que la voiture colle véritablement à la route… tout en glissant en douceur au dessus de celle-ci. Le volant est très direct et la conduite précise. Plus courte et légère que la Model S, elle est plus agile que cette dernière. Bref, conduire une Tesla Model 3 représente une expérience sensorielle unique qui était autrefois réservée à ceux et celles qui pouvaient se payer des voitures sport à des prix beaucoup plus élevés… tout en polluant intensément.
Confort et classe

À bord de la Model 3, le confort des sièges avants est exemplaire, à la fois ferme et moelleux, juste avec le bon dosage. C’est une amélioration majeure par rapport aux premiers sièges de Tesla. Quant aux places arrières elles offrent elles aussi un confort en haut de la moyenne. De plus, le toit en verre teinté avec protection contre les rayons ultraviolets et infrarouges rend l’atmosphère encore plus agréable en voyage au fur et à mesure qu’on découvre de nouveaux paysages, de nouveaux cieux et de nouveaux gratte-ciels. C’en devient parfois carrément féerique.

Quant au design minimaliste, il est devenu LA référence de l’industrie et a instantanément rendu “rétros” les intérieurs des autres voitures de luxe des Mercedes, BMW, Audi et Lexus. Si certains d’entre eux commencent à s’adapter au changement de paradigme de design provoqué par Tesla, ça ne se fait pas sans heurt pour autant.
Écran futuriste… plus ou moins convivial

Une des conséquences d’un design épuré est l’intégration de la très grande majorité des commandes du véhicule au sein du grand écran central. Si certaines informations s’avèrent très bien présentées, telles que la carte et la localisation des Superchargers, des commandes de base telles que le téléphone ne sont pas aussi facile d’utilisation qu’à bord de véhicules à grande diffusion. De plus, l’impossibilité de se brancher à Apple Car Play ou Android Auto rend impossible la réception et la diction de messages textes, ce qui est étonnant pour une voiture aussi futuriste. Il s’agit là d’une lacune évidente qui sera apparemment corrigé d’ici les prochains mois, selon une personne de chez Tesla.
Et les bas de caisse? 

Plusieurs propriétaires de Tesla se sont plaints du fait que la peinture des bas de caisse de leur voiture s’effritait rapidement et facilement. N’étant pas certain de ce qui se passerait lors de mes 2 grands voyages dès le premier mois de possession du véhicule (dont un voyage aux Îles de la Madeleine où j’ai parcouru quelques centaines de kilomètres dans des chemins de terres et de “garnotte”), j’ai fait poser un pare-pierre sur les bas de caisse de la voiture et installer de petits gardes-boues (de type California) chez Éric Bolduc à Saint-Apollinaire. Résultat: les bas de caisse de ma voiture sont impeccables et aucune égratignure, éraflure ou effritement ne peut être décelé.
Le support de toit de Tesla: du très haut niveau
Puisque je devais voyager avec un support de toit pour les planches à voile et la boîte double, j’ai dû commander un support de toit adapté à la Model 3. Thule n’offrant toujours pas d’option pour cette voiture, j’ai commandé celui proposé par Tesla. Ayant jadis vendu des supports de toit de différentes marques, j’ai toujours privilégié Thule, connaissant la qualité de leurs produits. Eh bien, le support de toit de Tesla n’a absolument rien à envier aux produits Thule! Il est à la fois bien conçu et élégant, sans oublier qu’il s’installe facilement et est très solide. C’en est impressionnant. Quant à ma consommation lorsque le support de toit était installé avec un combi-box double de Thule, elle augmentait de 15 à 25% dépendant des conditions, ce qui est normal vu que l’aérodynamisme est grandement affecté par une telle masse sur le toit.

Au sommet de la sécurité 
Non seulement la Tesla Model 3 s’est classée au sommet quant à la sécurité avec 5 étoiles sur 5 lors des tests de collision du NHTSA(1), mais les Tesla ont aussi 90% moins de chance d’être volées que la moyenne des voitures(2) telles que démontré par le Highway Loss Data Institute.
Qui plus est, le mode “Sentinelle” qui filme et enregistre ce qui se déroule autour de la voiture rend la Model 3 encore plus sécuritaire en prévenant et parfois même en permettant d’attraper les voleurs et/ou vandales.
Bref, côté sécurité, cette voiture est 2 crans au dessus de la concurrence… là aussi.
Espace cargo étonnant 
Malgré le fait que la Model 3 soit le seul véhicule proposé par Tesla sans hayon, elle demeure tout de même pratique grâce à son coffre profond, son coffre avant et son sous-coffre particulièrement ingénieux. C’est bien simple, les longs voyages et leurs lots de bagages nous font réaliser à quel point cette voiture est bien conçue pour accomoder notre grand appétit pour toutes ces choses qu’on tient absolument à emmener avec nous.
Une voiture idéale pour voyager.
En conclusion, même si certaines voitures concurrentes peuvent parfois avoir certains avantages sur un ou l’autre des aspects énumérés ici, aucune autre voiture n’offre autant que la Model 3 et lorsqu’on fait de grands voyages, ces avantages deviennent encore plus évidents. J’aime conduire plusieurs modèles de véhicules électriques, mais il n’en demeure pas moins que la tesla Model 3 est dans un monde à part.
Je dirais même qu’elle est presque… dans une autre galaxie.

 
1: https://electrek.co/2018/09/20/tesla-model-3-5-star-safety-rating-nhtsa/
2: https://www.cnbc.com/2019/07/31/forget-tesla-thieves-are-targeting-powerful-cars-and-pickups.html

Articles populaires

Chroniqueurs

Vous aimerez aussi

Nos partenaires