LA BOLT : SERA-T-ELLE DISPONIBLE EN QUANTITÉS SUFFISANTES AU QUÉBEC?