Installation de BRCC : l’œuf ou la poule