Utilisons les véhicules en libre service pour multiplier les bornes publiques à Montréal