Électrification des Transports

Deux freins à l’électrification des transports : l’ignorance et la stupidité

Le bagage de connaissances de Daniel sur l’électrification des transports est tel qu’il est incommensurable! Daniel se consacre désormais aux «3E» : Énergie, Environnement et Électrification des transports! Bienvenue dans la communauté de Roulez Électrique, Daniel!

Sylvain Juteau

____________________________________________________________________________________________________________________

Deux des freins les plus puissants pour contrer le développement de l’électrification des transports sont les préjugés tenaces associés à ces technologies qui viennent :

1)      De l’ignorance (due au manque d’information OU à la désinformation)

En voici quelques exemples :

Il y a 15 ans, alors que je commençais à circuler avec ma Honda Insight sur les routes du Québec, certaines questions revenaient invariablement, dont :

– « Cette voiture a dû vous coûter un peu plus 40 000 $? On m’a dit qu’il est impossible d’acheter une telle voiture à moins de 40 000 $. » (En fait, elle m’a coûté 23 000 $ à l’époque et il n’y avait alors aucun rabais gouvernemental disponible).

Eh bien, LA SEMAINE DERNIÈRE, j’ai participé à une émission de radio où je me suis fait poser la même question!… À laquelle j’ai répondu qu’il était possible de s’acheter une voiture hybride ou électrique pour 20 000 $.

– Il y a 15 ans, on me posait la question : « Votre voiture peut-elle aller sur les autoroutes? » Eh bien, cette question est encore et toujours posée aujourd’hui… Ma conjointe se l’est fait poser il y a quelques semaines à peine.

– « Après combien de temps devez-vous changer la batterie? On m’a dit qu’après X ans, elle devait être changée et qu’elle coûte très cher. » Cette question, on me la pose à tous les mois depuis 15 ans. Pour une raison qui m’échappe, on me revient souvent avec le chiffre « 2 ans ». J’ai beau répéter que, sauf en de très rares exceptions, la batterie durera autant sinon plus longtemps que le véhicule lui-même, je lis encore à l’occasion des textes de certains chroniqueurs qui véhiculent des niaiseries sur le sujet.

– « Est-ce que ça fonctionne en hiver? »Cette question aussi revient souvent, encore aujourd’hui. Par une belle journée d’hiver où il devait faire 25 degrés sous zéro, j’avais d’ailleurs pris une photo d’un type dont le Chevrolet Yukon quasi neuf était en train de se faire survolter par ma Honda Insight de 9 ans afin de bien démontrer que oui, une voiture hybride ou électrique fonctionnait en hiver…

– « Il n’y a pas (ou plus) de rabais pour ces véhicules. » Parfois, j’entends encore de tels commentaires de la part de vendeurs aussi bien que de simples citoyens. Il m’est déjà arrivé de devoir informer le représentant d’un constructeur automobile au salon de l’auto de Montréal de son erreur… que je l’avais entendu dire à des gens présents.

2)      De la stupidité

« Il n’y a que deux choses qui soient infinies : l’univers et la bêtise humaine, et encore, pour l’univers, je ne suis pas sûr. »

   -Albert Einstein 

– « Nous ne voyons pas de raison d’aider ce groupe avec leur invention. Ce n’est pas sérieux! Ils ont fait leur truc dans un garage! »Cet argument, que j’ai entendu à plusieurs reprises de la part d’investisseurs privés et publics, de fonctionnaires et de commentateurs divers, me fait fulminer. Issu de l’ignorance, des préjugés, du manque de vision ou Dieu sait quoi, il est une parfaite démonstration de stupidité. Les quelques fois que je me le suis fait servir, j’ai répondu que Joseph Armand Bombardier, Henri Ford et Steve Jobs avaient tous commencé leur « truc » dans un garage… ou une grange.

– « Ce n’est pas une réelle invention. Cette personne n’a fait que prendre des éléments existants et les a configurés différemment. » Avez-vous vu le film Un éclair de génie (http://streamcomplet.com/un-eclair-de-genie/)? C’est un argument qu’invoque un docteur en physique pour nier à Robert Kearns la paternité de l’invention du système d’essuie-glaces intermittents. Je vous laisse écouter sa réponse dans le film. Elle est savoureuse. De fait, la très grande majorité des innovations sont issues d’une reconfiguration d’éléments déjà existants. C’est donc un autre argument que je trouve stupide.

Après tout, qu’ont fait les gens de Tesla? Ont-ils inventé la voiture électrique? Non. Une nouvelle batterie? Non plus. Un moteur électrique? Non. Ils ont pris des éléments existants et les ont reconfigurés et mis en marché de façon brillante.

Ils ont du coup innové.

– « La voiture électrique est une fausse bonne idée. Elle ne permettra pas l’atteinte de nos objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre et ne règlera pas les problèmes de pollution et de congestion routière. » Cet argument qui nous est asséné par divers commentateurs et autres pseudo-spécialistes est ridicule. D’une part, la voiture électrique contribue de façon réelle à diminuer les émissions de gaz à effet de serre et les émissions polluantes, MAIS nous savons bien que l’implantation du transport individuel et collectif électrique est un travail sur le moyen et le long terme. De plus, personne du milieu des transports électriques que je côtoie ne prétend que la voiture électrique est LA panacée. Elle doit être combinée à plus de transport collectif (partiellement ou entièrement électrifié autant que possible) et de transport actif. Il ne s’agit aucunement de choisir entre l’un et l’autre mais bien de COMBINER l’un et l’autre!

Je pourrais évoquer d’autres exemples, mais je crois que la démonstration est assez claire. C’est pourquoi nous devons travailler sans relâche pour contrer ces deux facteurs qui sont malheureusement omniprésents dans le domaine du transport électrique…

… mais, comme le disait si bien Albert Einstein, dans toutes les sphères de la vie.

Articles populaires

Chroniqueurs

Vous aimerez aussi

Nos partenaires