ActualitésVoitures électriquesVolt

Sparkie : les kilomètres s’accumulent!

Voici la version française d’un article publié sur Green Car Reports concernant la Volt surnommée Sparkie qui va bientôt atteindre 400 000 km! 

____________________________________________________________________________________________________________________

« Au fur et à mesure sur le parc d’automobiles électriques s’agrandit, on porte de plus en plus attention à leur vieillissement et à leur utilisation à long terme.

Les premières Chevrolet Volt rechargeables ont été vendues en décembre 2010, ce qui signifie que très peu d’exemplaires affichent un kilométrage important à l’odomètre.

Si l’on peut prendre le cas présent comme exemple, les Volt devraient bien se comporter à long terme.

Un propriétaire de l’Ohio a récemment atteint 247 585 milles (398 449 km) avec sa Chevrolet Volt 2012, selon HybridCars.

Il s’agit d’une distance plus grande que celle entre la Terre et la lune – et environ le tiers de cette distance a été parcourue entièrement à l’électricité.

C’est tout un exploit, considérant que le propriétaire Erick Belmer ferait habituellement un trajet aller-retour d’environ 240 milles (384 km) quotidiennement, et qu’il a déjà parcouru 430 milles (688 km) dans une journée.

La Volt 2012 est équipée du petit pack de batteries de 16,4 kilowattheures – ce qui lui permet d’avoir une autonomie électrique de seulement 35 milles (56 km).

Belmer n’a pas précisé ses habitudes de recharge, mais il semble qu’il rechargerait la voiture au travail et à la maison afin de parvenir à ces données concernant les kilomètres en mode 100 % électrique.

Lorsque que c’est uniquement l’essence qui est mise à contribution, la Volt 2012 affiche une cote de consommation de 37 mpg (6,36 l/100 km) selon l’EPA.

Depuis qu’il a pris livraison de la Volt le 28 mars 2012, Belmer a calculé une consommation d’essence de 59,4 mpg (3,96 l/100 km) (kilomètres à l’électricité et à l’essence combinés).

Ce chiffre est meilleur que le 50 mpg (4,7 l/100 km) combinés pour la voiture non rechargeable la plus écoénergétique vendue aux États-Unis, soit la Toyota Prius hybride.

Lorsque sa voiture fonctionne à l’essence uniquement, la moyenne est de 38,6 mpg (6,09 l/100 km), ce qui est légèrement supérieur à la cote de l’EPA.

La Volt semble bien vieillir.

À 200 000 milles (320 000 km), Belmer a dit qu’il n’avait observé aucune diminution de la capacité de la batterie.

L’entretien consiste principalement à effectuer une vidange d’huile à tous les 38 000 milles (60 800 km) et à faire la rotation des pneus à tous les 10 000 milles (16 000 km).

Bien que les propriétaires de Volt ne puissent éviter complètement les vidanges d’huile comme les conducteurs de voitures 100 % électriques, ils peuvent néanmoins les espacer considérablement.

Belmer conduit toujours sa première Volt – surnommée Sparkie – mais il en possède également une deuxième.

Qui sait combien de kilomètres parcourra cette dernière? »

Source (version originale) : Green Car Reports.

Erick Belmer avec sa Chevrolet Volt de 320 000 km. Crédit photo : Erick Belmer
Erick Belmer avec sa Chevrolet Volt. Crédit photo : Erick Belmer

Articles populaires

Chroniqueurs

Vous aimerez aussi

Nos partenaires