Voitures électriques

Novices : qu’est-ce qu’une borne de destination ?

On entend de plus en plus souvent l’expression « borne de destination » ou « chargeur de destination » (en anglais Destination Charging) quand on parle de la recharge des véhicules électriques. C’est l’entreprise Tesla qui a popularisé cette expression.

Qu’est-ce que ça dire au juste et pourquoi appelle-t-on ça comme ça ? Si vous êtes un novice en la matière, vous devez tout d’abord comprendre un truc important : quand on possède un véhicule électrique, en ce qui touche la recharge, il existe deux besoins bien distincts. 

Le premier, c’est lorsqu’on est en chemin et qu’il nous manque de l’énergie pour se rendre quelque part (là on recherche quelque chose de rapide) et le deuxième c’est quand on arrive à destination et qu’on souhaite remplir sa batterie à 100 % (là on ne souhaite pas nécessairement quelque chose de rapide).

Et tout cela est bien normal, car lorsqu’on arrive à destination (que se soit à l’hôtel ou simplement chez soi), on ne reprend plus sa voiture avant quelques heures (bien souvent le lendemain). On n’a donc pas besoin d’une recharge qui se fasse rapidement.

C’est ainsi que Tesla a inventé deux termes pour à la la fois nommer et expliquer ces deux réalités. Il y a donc les superchargeurs (Superchargers) pour parler d’une recharge rapide et les bornes de destination (Destination Charging) pour parler d’une recharge lente.

Tesla et non Tesla
Chez les gens qui ne roulent pas en Tesla, quand on veut nommer l’appareil qui recharge rapidement un VÉ, on ne dit pas le mot « superchargeur », mais plutôt « borne rapide » ou BRCC (Borne de Recharge à Courant Continu).

Superchargeur Tesla à gauche, borne rapide du Circuit Électrique à droite. Ces deux appareils font exactement la même chose : distribuer du courant continu dans un véhicule électrique.

Ça, c’est pour la recharge rapide. Pour la recharge lente, jusqu’à tout récemment on ne disait pas non plus « borne de destination » qui était utilisée uniquement chez les propriétaires de Tesla, mais plutôt  borne de niveau 2 ou chargeur 240 volts. Mais c’est en train de changer !

Depuis un certain temps, on commence à utiliser cette expression, peu importe la voiture qu’on utilise, car c’est une maudite bonne trouvaille que cette expression : BORNE DE DESTINATION. Pour les non-initiés ça dit à la fois ce que c’est et à quoi ça sert.

Ainsi, toutes les bornes 240 volts que l’on voit, qu’ils s’agissent de bornes privées, de bornes publiques ou de bornes offertes dans les hôtels, on peut toutes les appeler BORNES DE DESTINATION.

Borne de destination Tesla offerte gratuitement. Borne de destination payante du Circuit Électrique.
Borne de destination résidentielle non Tesla. Celle-ci est de marque FLO comme la mienne !

Niveau 2
Avouez que le terme « borne de recharge de niveau 2 », ça n’évoque pas grand-chose. Ça prête même à confusion. Plusieurs s’imaginent que les bornes de recharge de niveau 2, ce sont des bornes rapides ! Mais non, ce n’est pas ça ! Enlevez-vous ça de la tête ! On a inventé ce terme pour faire la distinction avec les chargeurs de niveau 1, qui eux fonctionnent sur une prise de courant ordinaire de 120 volts.

Chargeur 120 volts : niveau 1
Chargeur 240 volts : niveau 2
Borne rapide : 50 000 watts (50 kW) et plus.

Est-ce que ça existe encore des chargeurs 120 volts ? Oui, mais ils sont de moins en moins utilisés. À l’époque des premières Leaf (et autres VÉ de première génération), les constructeurs mettaient toujours un chargeur 120 volts dans le coffre et certaines personnes n’utilisaient que cela pour se recharger.

Les deux embouts que je peux fixer à ma borne GM et que je laisse dans le sous-coffre de ma voiture.

Dans le coffre de ma nouvelle Bolt EUV 2022, Chevrolet a placé un chargeur de dépannage hybride, c’est-à-dire qu’en changeant les embouts je peux me recharger soit sur le 120V, soit sur le 240V. (De nombreux garages en région possèdent des récepteurs 240 volts.)

Encore aujourd’hui, une personne qui ne roule pas beaucoup pourrait se recharger uniquement sur le 120 volts, mais c’est de plus en plus rare qu’on voie ça. Moi quand j’ai eu ma Spark EV en 2017, j’ai utilisé la borne portative 120 volts qui venait avec la voiture durant de nombreux mois avant de m’acheter une borne fixe 240 volts.

Mais ma Spark possède une toute petite batterie et consomme peu étant donné sa taille. Recharger une Mustang Mach-e ou un Volkswagen ID4 sur le 120V, ça risque d’être long ! Je ne le conseille pas.

D’ailleurs, je ne conseille pas non plus d’utiliser le chargeur qui vient avec la voiture pour se recharger. Je trouve qu’il est préférable de le laisser dans le coffre pour les urgences et de s’acheter un chargeur fixe comme ceux qu’on vend chez Roulez Électrique. Moi je possède un modèle FLO et je suis très satisfait. (Mais cela dit, une borne portative, ça fonctionne quand même.)

Donc, en résumé, il y a deux types de bornes :
1. les bornes de destination (qu’on appelle aussi bornes 240 volts ou bornes de niveau 2),
2. les bornes rapides (qu’on appelle aussi superchargeurs ou BRCC).

Attention ! Les bornes rapides ne sont jamais vendues au grand public. On les retrouve uniquement dans des espaces publics, principalement aux abords des autoroutes.

Voilà ! Bonne semaine !

Six bornes rapides. Photo prise à Berthierville près de l’autoroute 40 lors de mon essai de la Mustang Mach-e.

Imprimer cet article

Besoin d’aide avec votre achat?

Articles populaires

Chroniqueurs

Vous n’avez toujours pas de borne à votre domicile?

Vous aimerez aussi:

Nos partenaires