L'opinion de Pierre LangloisVoitures électriques

Michelin pilote un consortium français pour commercialiser des moteurs-roues en 2017

Michelin - moteur-roue Michelin Active-Wheel
Crédit photo: Michelin
Aujourd’hui le physicien Pierre Langlois nous parle de ce qui ce passe dans le domaine des moteurs-roues en France, plus précisément avec Michelin et ses Active wheel et Motor wheel, des moteurs-roues à rotor central avec réducteur.
Dans le cadre d’une entente nouée avec le physicien Pierre Langlois , Éco-Énergie à Montréal et Roulezelectrique ont obtenu le privilège de vous présenter le contenu intégral des infolettres qu’il publie sur une base régulière. Mentionnons que Pierre Langlois est consultant en mobilité durable, auteur et conférencier. Il est d’ailleurs l’auteur du livre Rouler Sans Pétrole, publié aux Éditions MultiMondes. On a pu l’apercevoir au petit écran dans des reportages consacrés aux hybrides rechargeables et aux batteries et voitures électriques, à l’émission Découverte, entre autres, où il a témoigné en tant qu’expert. Un gros merci à lui.
Michelin pilote un consortium français pour commercialiser des moteurs-roues en 2017
Bonjour à tous
Aujourd’hui, dans la foulée de mes courriels sur les moteurs-roues, allons voir ce qui se passe en France.
Dans l’hexagone, c’est Michelin qui porte le flambeau du moteur-roue depuis quelques années, avec son Active wheel et son Motor wheel.
Ces deux roues motorisées intègrent un moteur électrique à rotor central avec un réducteur de vitesse (engrenages), atteignant 30 kW de puissance. L’Active wheel rassemble la motorisation et la suspension (électrique) dans la roue, de même que le frein, alors que la Motor wheel regroupe la motorisation et le frein seulement. Dans une conférence présentée récemment par Michelin à l’évènement «Objets de la nouvelle France industrielle» le leader français du pneu mentionnait que la Motor wheel va d’abord focaliser l’attention de la compagnie. Pour visionner la présentation de Michelin, voici le lien (la présentation débute à 36 min. et 30 sec. du début)
Première édition des “Objets de la nouvelle France industrielle”
et une illustration de la Motor wheel
Moteur-Roue Michelin
Source: Site WEB du ministère du redressement productif Français ( http://www.redressement-productif.gouv.fr )
Michelin a travaillé en collaboration avec Renault et l’IFP de 2009 à 2011 sur le projet VEL-roue qui consistait à transformer une fourgonnette Kangoo de Renault en véhicule hybride prototype, en y intégrant deux Motor wheel à l’arrière. C’est ce qu’on appelle une hybridation par la route, puisque les deux roues avant continuent d’être motorisées par le moteur à essence, sans contact avec les deux moteurs électriques arrière. C’est la route qui donne la rétroaction requise pour piloter et coordonner correctement les deux types de motorisation. La Kangoo hybride peut rouler tout électrique, uniquement à l’essence, ou en mode hybride.
Michelin fait valoir que la transition vers un véhicule hybride est de beaucoup facilitée avec leurs roues motorisées, et offre des avantages puisque
– on conserve la partie motorisation thermique intacte
– on peut implanter le réservoir d’essence et la batterie sous la voiture sans pénaliser l’espace de l’habitacle
– on obtient un véhicule à 4 roues motrices
– on améliore la dynamique du véhicule avec une distribution sélective et intelligente du couple pour contrôler les dérapages et améliorer le freinage.
Renault - projet Vel'roue - moteur-roue hybride Kangoo
Crédit Photo: Renault – Pagecran/Hubert VINCENT
 
Après ce projet de démonstration financé par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), Michelin s’est affairé à mettre en place un consortium français pour finaliser et commercialiser ses roues motorisées à l’horizon 2017. C’est ce qu’on apprend dans un communiqué de presse de Michelin, sorti en novembre 2012, et qu’on peut télécharger ici:

Michelin Recherche et Technique aux Rencontres Mobilis 2012

Pour conclure, disons que Michelin semble seul à poursuivre la filière du moteur-roue à rotor central avec réducteur. Tous les autres que je vous ai présentés dans mes derniers courriels travaillent sur des moteurs-roues à rotor extérieur et entrainement direct (sans engrenages de réduction de vitesse). Cette approche est moins performante, mais peut bien s’appliquer à des petits véhicules.
Bien cordialement
Pierre Langlois, Ph.D., physicien
Consultant en mobilité durable,
Auteur et conférencier
Téléphone : 418-875-0380
Courriel: pierrel@coopcscf.com
Site Internet: www.planglois.com
Pierre Langlois - consultant mobilité durable - auteur - rouler sans pétrole
L’information et la solidarité sont les deux piliers des véritables changements

Pour consulter les archives des infolettres de Pierre Langlois, cliquez ICI

Imprimer cet article

Besoin d’aide avec votre achat?

Articles populaires

Chroniqueurs

Vous n’avez toujours pas de borne à votre domicile?

Vous aimerez aussi:

Nos partenaires