Le plus gros défi des navettes volantes électriques : atteindre un prix 4 à 5 fois moins cher que celui des hélicoptères