Le gouvernement du Québec fait la promotion de l’obsolescence programmée