La solution au «paradoxe» des grandes villes : 1000 bornes pour les quartiers de Montréal?