Essai routierKiaVoitures électriques

La Kia Soul électrique : si seulement…

Le bagage de connaissances de Daniel sur l’électrification des transports est tel qu’il est incommensurable! Daniel se consacre désormais aux «3E» : Énergie, Environnement et Électrification des transports! Bienvenue dans la communauté de Roulez Électrique, Daniel!

Sylvain Juteau

____________________________________________________________________________________________________________________

Il y a quelques années, j’ai testé la Kia Soul à essence. Ce qui m’avait alors le plus marqué de ce petit multi-segment était… les haut-parleurs qui s’éclairaient au rythme du son. Comme quoi je n’avais pas gardé un souvenir impérissable de ce véhicule.

Son look original n’avait pas pu me faire oublier ses performances modestes, sa tenue de route quelconque et surtout sa consommation élevée. Bref, j’étais loin d’être un fan.

Cette fois-ci, je suis plus impressionné.

Un peu comme dans le cas de la Smart qui a été transformée par sa motorisation électrique, la Soul devient beaucoup plus intéressante en version électrique, sans pour autant être parfaite.

Moteur amélioré

Dotée d’un moteur électrique de 109 chevaux et 210 livres-pied de couple, elle n’a rien d’une foudre de guerre, mais c’est bien assez pour la faire accélérer de façon tout à fait convenable et se déplacer aisément dans toutes les circonstances. Son moteur électrique remplit donc très bien son mandat. Il est important de savoir qu’en modèle à essence, la version la plus puissante n’a que 164 chevaux et 151 livres-pied de couple. Donc, au niveau performance, c’est un peu comme si on avait remplacé le moteur à essence par un moteur diesel… sans la pollution.

Batterie à la hauteur

La batterie de la Kia Soul EV est une lithium-ion polymère de 27 kWh dont la puissance est de 90 kW. Ceci a rendu mon voyage de Montréal à Beaumont (270 km) très confortable car je savais que j’avais assez d’autonomie pour m’y rendre en n’arrêtant que 2 fois pendant 15 à 20 minutes pour recharger à 80 % la batterie grâce à des bornes rapides. Comme je l’avais d’ailleurs écrit dans un texte précédent, j’aurais même pu me rendre au-delà de Beaumont puisqu’il me restait plus de 40 kilomètres d’autonomie (voir Montréal-Québec en Kia Soul EV : 3 h 30 min). J’avais parcouru cette distance en 3h30min à une vitesse oscillant entre 90 à 100 km/h par une température d’environ 5 degrés Celsius, ce qui est très bien.

Je suis d’avis qu’on peut parcourir la distance Montréal-Québec avec un seul arrêt à une borne de recharge de niveau 3 en été et en trois arrêts par temps très froid. Le temps de recharge est assez court : moins de cinq heures avec une borne de 240 volts, grâce à un chargeur à bord de 6,6 kW. Sur une prise de 120 volts, cela prend environ 24 heures. Grâce au port à recharge rapide, on peut recharger la batterie à 80 % en moins de 20 minutes. Comme l’autonomie indiquée à pleine charge était d’environ 115 kilomètres, mais que je parvenais à atteindre plus de 130 kilomètres à 5 degrés Celsius, je suis d’avis qu’en conditions optimales, il est tout à fait possible de parcourir plus de 180 kilomètres en été sur une seule charge, ce qui est excellent… en attendant les Chevrolet Bolt et Tesla 3 dans 2 ans.

« Drôlement » équipée!

La Soul EV est très bien équipée avec des sièges avant chauffants et ventilés, un volant chauffant, une sellerie de cuir, un système de navigation, une caméra de recul, etc. En résumé, elle est aussi équipée que la Kia Soul à essence en version SX de luxe. Elle a cependant un petit plus : une fonction chauffage et climatisation réservée au conducteur afin d’économiser l’énergie. Cela fait beaucoup de sens.

Cela dit, le système de navigation est d’une efficacité moyenne SURTOUT en ce qui a trait à la fonction qui permet de trouver les bornes de recharge sur la route. En effet, celle-ci n’indique que les bornes de recharge de la compagnie Nissan(!) qui se trouve sur notre route! Nulle trace des bornes du Circuit électrique, du RéseauVER ou de PlugShare! Bref, Kia fait une belle pub de Nissan à bord de son véhicule électrique…Comme façon de se tirer dans le pied, j’ai rarement vu mieux.

De plus, Kia n’a pas développé d’application pour téléphone intelligent rattachée à ce véhicule. Vraiment, Kia Canada a encore beaucoup de croûtes à manger en ce qui a trait au transport intelligent! D’ailleurs, lors de la rédaction de cet article, même le site Web ne fonctionnait pas…

L’espace cargo de la Kia Soul EV 2015 est le même que dans la version à essence. Cela ne veut pas dire pour autant que ce soit très vaste, mais il a tout de même 50 % plus d’espace de chargement avec le sièges rabaissés qu’à bord d’une Nissan Leaf : 49,5 pieds cubes pour la Kia VS 30 pieds cubes pour la Leaf.*

De plus, à 36 825 $ (transport et préparation inclus) + taxes – 8 000 $ de rabais gouvernemental, cette Soul EV se vend à peu près le même prix qu’une Soul à essence dotée d’un équipement similaire, ce qui rend ce petit multi-segment très abordable, surtout lorsqu’on calcule tout l’argent économisé en essence et en entretien.

Conduite zen… ou molle?

Sa suspension est plutôt molle. Pour ceux et celles qui aiment rouler confortablement, cela en fait un véhicule relaxant, zen même, mais les courbes sont à prendre en douceur. Le bouton sur lequel on peut appuyer afin de modifier le comportement du véhicule n’a que très peu d’effet concret outre de rendre le volant un peu plus dur à manœuvrer.

Ajoutée à la suspension, la direction quelque peu floue fait de sa tenue de route une expérience quelconque. Si sur l’autoroute la conduite se fait dans le calme, sur les petites routes sinueuses, elle est moins relaxante à moins de conduire de façon très zen (lire assez lentement) car les sièges AUSSI sont mous. On a donc un peu l’impression d’être à bord d’une guimauve qui nous enveloppe. Pour ceux qui aiment rouler mollo, c’est très apaisant.

Pour les Jacques Duval de ce monde, ça l’est moins.

Si seulement…

J’ai beau vanter les vices et vertus de ce petit multi-segment, le principal problème de ce véhicule est qu’il n’y en a à peu près aucun disponible au Canada. En effet, des dizaines de clients ont mis leur nom sur des listes d’attente interminables… et plusieurs d’entre eux se sont au final résignés à aller chez un autre constructeur ou à se procurer une Soul à essence.

Donc, tant que Kia ne règlera pas ce très sérieux problème de disponibilité, je ne pourrai malheureusement pas recommander ce véhicule. Si seulement…

* J’ai écrit les mesures en pied cube car le site Web de Kia ne fonctionnait pas. J’ai donc dû me résoudre à aller chercher les infos sur le site Web américain. Voici les liens :

http://www.kia.com/us/en/vehicle/soul-ev/2015/features

http://www.nissanusa.com/electric-cars/leaf/versions-specs/

Imprimer cet article

Zone vidéos

Consultez notre zone vidéo consacrée à la mobilité électrique au Québec.

Besoin d’aide avec votre achat?

Nos services offerts

Apprenez-en davantage sur les services offerts chez Roulez Électrique.

Boutique

Procurez-vous votre solution de recharge et accessoires.

Articles populaires

Chroniqueurs

Vous aimerez aussi:

Nos partenaires