Voitures électriques

Beurk ! Elles sont donc bien laides ces voitures électriques !

Ça fait longtemps qu’on dit qu’un jour ou l’autre, on va voir apparaitre des voitures chinoises en Amérique du Nord à des prix défiants toute concurrence. Et depuis l’apparition des VÉ et du fait que la Chine mise beaucoup sur l’électrique, tout le monde s’entend pour dire que la Chine ne va pas nous envahir avec des voitures à essence, mais avec des voitures électriques.

Eh bien voilà, ça commence dans deux semaines ! Une entreprise chinoise a obtenu cette année toutes les approbations lui permettant de vendre des voitures aux États-Unis et ouvrira son premier magasin en septembre prochain. Quelle ville ont-ils choisie ? Dallas, car elle est située au centre des États-Unis. Faut bien commencer quelque part !

Il y aura deux voitures à vendre, une petite à un prix défiant toute concurrence, la K27, et une autre, plus grande, plus luxueuse et avec une meilleure autonomie, la K23. Moi, quand j’ai lu l’article sur le site d’Electrek le 30 juillet dernier, ma première réaction a été de dire : « Beurk ! Elles sont donc bien laides ces voitures électriques ! »

La sous-compacte économique s’appellera la Kandi K27.
La compacte plus grosse et plus luxueuse s’appellera la Kandi K23.

L’importance du design
Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, la beauté d’une voiture est très importante. D’ailleurs, je crois que si en 2011, Nissan avait sorti sa première voiture électrique non pas avec son look grenouille un peu bizarre, mais plutôt avec un design plus consensuel, je suis persuadé que cette dernière aurait connu un succès plus grand encore.

Moi, en tous cas, je me serais sûrement intéressé aux voitures électriques plus rapidement ! L’achat d’une voiture n’est pas uniquement rationnel, il y a aussi un côté émotif indéniable. Faut que ça vienne nous chercher un peu, du moins pour ceux qui aiment réellement les voitures.

La Peugeot e208, elle donne envie de passer à l’électrique vous ne trouvez pas ?

Voiture à hayon (hatchback)
Tout le monde n’a pas les mêmes goûts, ça c’est sûr. Moi j’ai toujours eu un faible pour les petites compactes à hayon. Cette passion a commencé dans les années 70 avec l’achat de la toute première génération de Civic, puis lors d’un premier voyage en France où j’ai découvert des dizaines de petites voitures à hayon toutes aussi belles les unes que les autres.

Pas étonnant qu’en 2017 j’ai craqué pour la Spark tout électrique. Mais là, je dois vous dire que même si j’adore les voitures à hayon, je trouve les Kandi K27 et K23 plutôt laides !

Qu’ont-elles de si affreux à mes yeux ? Je ne sais pas exactement. Toutes sortes de petits détails qui font que l’ensemble me déplait. Ça fait… comment dire… amateur et bon marché. 

Vous voyez les choses différemment ? Vous trouvez ces voitures pas si pires ? Donnez-moi votre opinion dans les commentaires ci-dessous. Moi, en tous cas, je ne les aime pas !

Prix
Fabriquer des voitures en Chine coûte moins cher qu’en Amérique du Nord, tout le monde sait ça. Ce n’est pas pour rien d’ailleurs que des constructeurs comme Volvo ou BMW ont décidé de s’associer à des entreprises chinoises pour construire leur Polestar et X3 électrique. Ces modèles seront vendus non seulement en Chine, mais également en Europe et en Amérique.

Regardons maintenant de plus près les deux VÉ chinois de marque Kandi.

Kandi K27.

Le petit K27 avec sa batterie 18 kWh et son autonomie de 159 kilomètres coûtera 20 000 $ américains. Toutefois, après le crédit d’impôt fédéral (la subvention est offerte de cette façon aux États-Unis), le véhicule reviendra à 12 500 $. Définitivement, ça sera toute une aubaine ! La subvention est quasiment la moitié du prix du véhicule !

Quant au K23, plus gros, mieux équipé et avec une batterie de 41 kWh permettant une autonomie de presque 300 km, le prix passe à 30 000 $ (22 500 $ une fois le crédit d’impôt appliqués).

Kandi K23.

Le nouveau PDG de Kandi America, Johnny Tai, a dit lors de l’annonce officielle le mois dernier : « La mission de Kandi est de rendre les voitures électriques accessibles à tous. Avec ces deux premiers modèles, nous lançons une auto EVolution qui permettra à quiconque, quelle que soit sa situation financière, de s’offrir un véhicule électrique fiable et de haute technologie. »

On se demande toutefois comment vont réagir GM et Tesla qui eux n’ont plus droit aux subventions fédérales (car elles ont dépassé leur quota). De laisser l’administration américaine subventionner un constructeur chinois aux dépens des constructeurs américains va sûrement en faire chialer plus d’un !

Ajout de l’auteur : Je viens de voir sur le site Kandi que le constructeur a décidé d’ajouter un rabais supplémentaire de 3 000$ US pour les 1 000 premières voitures !

Site web du constructeur : https://www.kandiamerica.com/

Le nouveau PDG de Kandi Amérique, Johnny Tai.

Articles populaires

Chroniqueurs

Vous aimerez aussi

Nos partenaires