Voitures électriques

Au Québec, est-il préférable d’avoir un véhicule électrique à traction ou à propulsion ?

J’ai commencé à conduire à 16 ans la vieille Camaro de mon père qui était, bien entendu, une propulsion. On était trois à la conduire, ma mère, ma soeur et moi. Mon père quant à lui s’était acheté une grosse Montego. À cette époque (1973), pratiquement toutes les voitures étaient des propulsions et, croyez-le ou non, on mettait seulement des pneus d’hiver à l’arrière des véhicules ! 

Voici à quoi ressemblait la première voiture que j’ai conduite.

Je vous jure que mon premier hiver n’a pas été facile ! D’autant plus qu’avec ce gros V8 placé à l’avant et sans système d’antipatinage, ça ne prenait pas grand-chose pour faire patiner les roues arrière ! Et dès qu’on restait pris, la neige sous les roues devenait vite de la glace et plus moyen de bouger. En 1973, pousser des voitures était presque un sport national ! 

L’année suivante, j’ai convaincu ma mère de remplacer notre vieille Camaro par une nouvelle venue sur le marché : la Honda Civic. En effet, Honda venait tout juste d’arriver dans le monde des voitures et proposait une petite « traction avant » pour 3 000 $. Personne ne connaissait les « tractions » sur ma rue. Des voisins disaient que l’arrière de notre voiture serait instable en hiver. En novembre, le vendeur de pneus nous a suggéré de ne pas prendre de chance et de faire installer quatre bons pneus d’hiver. Ce que personne ne faisait à l’époque…

Décembre est arrivé et je n’ai jamais eu autant de plaisir avec ma petite Civic ! En comparaison avec la Camaro, cette voiture était un vrai charme dans la neige. Là où bien des voitures américaines s’enlisaient, moi je circulais sans problème !

Traction et encore traction
Par la suite, pratiquement toutes mes voitures ont été des tractions et je n’ai jamais regretté les propulsions. 

Toutefois, venant d’un milieu aisé, plusieurs de mes amis ont toujours levé le nez devant les tractions en affirmant que pour un réel plaisir au volant, rien ne valait les propulsions. Ces derniers roulaient en Mazda Maita ou en BMW Série 3. J’ai essayé à quelques reprises leur voiture et c’est vrai qu’une propulsion apporte un bien meilleur ressenti. Mais cela dit, j’ai toujours continué à penser qu’au Québec, à cause de l’hiver, rien ne battait les tractions.

Les choses ont commencé à changer dans ma tête avec l’avènement des nouvelles aides à la conduite (antipatinage, antidérapage) et la venue de pneumatiques améliorés. Je me rappelle avoir essayé il y a un quinzaine d’années une Série 3 chaussée de Nokian Hakkapeliitta. J’avais été plutôt impressionné.

Mon opinion sur les propulsions a toutefois définitivement changé il y a deux ans quand je suis allé tester la Tesla Model 3 de mon fils en plein hiver, peu de temps après une tempête de neige. À cause du poids de la batterie, ce n’est pas compliqué, sa voiture (une propulsion chaussée de Nokian R3) était aussi à l’aise dans la neige qu’une traction, et même davantage !

Ce que les manufacturiers nous offrent
Au départ, les VÉ étaient plutôt offerts à traction sauf la Tesla Model 3 SR+. Mais c’est en train de changer ! Les nouvelles générations de VÉ sont de plus en plus des propulsions, du moins en version de base. Je pense ici à la Mustang Mach-E, la Volkswagen ID4, l’Hyundai Ioniq 5, etc.

Volkswagen ID4 à propulsion.

Lors de l’achat de votre futur VÉ, devriez-vous privilégier la traction, la propulsion ou aller carrément vers l’AWD ? Si vous voulez connaître mon opinion, je vous dirais qu’à moins de posséder un chalet en montagne, je fais partie de ceux qui croient qu’on peut très bien se passer d’une traction intégrale.

Et quant à choisir entre une traction ou une propulsion, je vous dirais de ne pas trop vous inquiéter avec ça. Choisissez d’abord et avant tout le modèle que vous aimez. Si c’est la Tesla 3 à propulsion qui vous tente, achetez la Tesla 3. Si c’est un Niro à traction, achetez le Niro.

J’ai parcouru le Web afin de connaitre l’avis des experts sur cette question, mais je remarque qu’il n’y a pas vraiment de consensus. Certains préfèrent les tractions, d’autres les propulsions.

Et vous, quelle est votre opinion là-dessus ? Si votre budget ne vous permettait pas d’aller vers le AWD, choisiriez-vous un VÉ à traction ou à propulsion ?

À lire : un article en faveur des propulsions.

Imprimer cet article

Besoin d’aide avec votre achat?

Articles populaires

Chroniqueurs

Vous aimerez aussi:

Nos partenaires