Le ministre Robert Poëti préfère récompenser plutôt que sévir…