Voitures électriques

Model 3 : Qu’est-ce que Tesla nous cache ?

Au début de l’histoire du Model 3, tout était clair, Tesla allait fabriquer un véhicule électrique avec une grande autonomie pour 35,000$ en s’appuyant sur les ventes de ses modèles de luxe que sont le S et le X. Fort de son succès, nombreux, très nombreux sont ceux qui ont déposé un 1000$ pour effectuer une réservation du véhicule de cette marque à la fois prestigieuse et tellement inspirante.
Mais voilà que les choses commencent à se compliquer puis à s’obscurcir, plus d’un an après son lancement officiel le 31 mars 2016, Tesla ne communique quasiment aucune information concernant son nouveau Model 3. Les spéculations vont bon train au fur et à mesure que les clichés volés de prototypes circulent sur les réseaux sociaux. Elon Musk annonce finalement comme promis, que les premiers modèles vont être livrés officiellement le 28 juillet. Nous allons donc tout savoir sur notre future bijou de technologie.

Tesla nous cache quelque chose

Les yeux rivés sur mon écran d’ordinateur, comme des centaines de milliers de fans de la marque, je suis cette “cérémonie” de livraison des 30 premiers exemplaires en attendant tous les détails, comme la capacité de la batterie par exemple. Finalement après quelques 15 minutes, ce curieux spectacle s’achève et nous sommes laissés dans un vide abyssal. Il faut se rendre à l’évidence, Tesla nous cache quelque chose et n’a pas intérêt à nous le révéler pour le moment.
 

 
À part quelques détails sur les options disponibles, on n’apprend pas grand chose sur les avancements du système de pilotage automatique ou sur le fameux réseau Tesla d’auto-partage, on sait maintenant quelles sont les versions qui vont être proposées mais pas vraiment beaucoup de détails, mis à part que les premiers modèles livrés seront ceux à grande autonomie.
Plus encore, à la fin de la présentation, Elon Musk réaffirme l’importance de continuer à acheter des Model S et X, et là on sent comme une crainte, présente depuis le début de l’histoire du Model 3, Tesla a besoin d’argent pour le développer mais face à l’engouement qu’il suscite, sa crainte est de voir les ventes des S et X faiblir, ce qui serait catastrophique pour cette jeune entreprise en besoin de liquidité. Cette anti-vente du Model 3 est pratiquée depuis plusieurs mois par Tesla en insistant sur le fait que le Model 3 est moins évolué que les S et X qui resteront les fleurons de la marque, mais cette perception a changé lorsqu’on a appris que le Model 3 est équipé d’une caméra intérieure ainsi qu’un matériel de version 2.5 au lieu du 2.0 jusque là installé dans les autres modèles plus prestigieux. Ces informations n’ont pas été données par Tesla mais découvertes par des utilisateurs avancés.
 

Technique d’anti vente du Model 3
Maintenant prenons un peu de recul, on sait que le Model 3 permettra l’auto-partage automatisé, c’est à dire que grâce à l’application mobile, le véhicule pourra venir vous chercher et vous amener à destination, que vous soyez ou non propriétaire du véhicule. C’est entendu et annoncé clairement par Tesla depuis le début. Ce qui est curieux c’est que la plupart des informations relatives à ce service révolutionnaire ne sont pas ou peu documentées par Tesla mais déduites par les observateurs externes que nous sommes. Donc pour récapituler, voici des informations que je considère comme cruciales pour ce programme d’auto-partage et qui ont été omises par Tesla :
L’aspect très minimaliste de l’habitacle n’est pas juste là par choix esthétique et/ou économique, mais bien pour faciliter le prêt de son véhicule, toutes les commandes et préférences du conducteurs passent par le logiciel, que ce soit le réglage des sièges, des choix musicaux, ouverture des coffres, mémoire des parcours, etc. Impossible à réaliser avec des commandes physiques. La caméra intérieure permettra non seulement dans un premier temps de surveiller l’état de vigilance du conducteur, mieux qu’une simple mesure de pression des mains sur le volant, mais par la suite elle permettra également de surveiller ce qui ce passe dans son véhicule lorsqu’il est loué à des purs étrangers au sein du réseau Tesla. L’accès au véhicule se fera avec son téléphone ou une carte NFC, plus de “key fob”. Ces fonctions additionnelles ne sont pas ou peu documentées par Tesla, mais bien qu’elles aient été confirmées en partie, on peut affirmer que le Model 3 est bien technologiquement supérieur aux Model S et X actuellement disponibles, ce qui contredit les affirmations de Tesla.

Mais alors pourquoi Tesla nous a menti ?

J’ai l’impression qu’ils craignent que ces révélations nuisent aux ventes des modèles de prestiges de la marque, la dernière chose dont Tesla voudrait c’est que les potentiels acheteurs de S ou X attendent avant de passer à l’achat.
Et finalement, Elon Musk nous apprend hier que la gestion des préférences utilisateurs sera maintenant “cloud-based”, c’est à dire que quelque soit le véhicule Tesla dans lequel vous montez, vos préférences s’appliqueront, ce qui confirme la détermination de Tesla de faire de son Model 3 un véhicule 100% prêt pour l’auto-partage.
Récapitulons :

  • Intérieur neutre, aucun bouton physique
  • Accès au véhicule sans clef
  • Caméra intérieure orientée habitacle
  • Gestion info-nuagique des préférences utilisateurs


Le Model 3 sera tout simplement révolutionnaire, et va fouetter toute l’industrie automobile, fini la voiture individuelle, posséder une auto ne sera plus nécessaire dans la plupart des cas, fini le casse-tête du stationnement ou de l’entretien, travailler pendant son trajet sera également la nouvelle norme. Les autres manufacturiers automobiles sont à des années lumières de ce que Tesla est sur le point de réaliser, et les Mazda de ce monde vont devenir encore plus rapidement des tas de rouilles qui vont encombrer les salles de ventes de leurs concessionnaires rabougris.

Articles populaires

Chroniqueurs

Vous aimerez aussi

Nos partenaires