Voitures électriques

Ai-je gaffé ? Me voilà propriétaire d’une Bolt EUV !

Quelle histoire ! Il faut que je vous raconte ça. Je préparais mon futur voyage avec ma Spark électrique. Après avoir fait Percé en 2019 et Baie-Comeau en 2020, mon but cette année était de me rendre à Halifax en Nouvelle-Écosse ! Avec une autonomie de seulement 120 kilomètres, j’avoue que ce périple était un peu risqué. La distance entre les bornes rapides en Nouvelle-Écosse excède parfois 100 kilomètres.

Nous étions lundi le 16 août, Ma femme et moi partions le dimanche 22 août. En fin de matinée je reçois un Mail. C’est Yannik Asselin de Bourgeois Chevrolet. Il m’apprend que la Bolt EUV que j’ai réservée est sur le point d’arriver à Rawdon ! Initialement prévue pour la mi-septembre, je peux en prendre possession dès jeudi le 19.

Aille ! Qu’est-ce que je fais ? Je pensais que je n’avais rien à décider avant la fin de mes vacances. Là, je dois prendre une décision tout de suite. Ou bien je la prends ou bien je dis à M. Asselin que j’ai changé d’idée. 

Je fais quoi… Vous savez que j’ai également réservé une IONIQ 5 (500$ de dépôt) et un ID4 (0$ de dépôt) ? Mais ces deux voitures-là vont-elles vraiment arriver cet automne ? Je n’ai reçu aucune nouvelle de Volkswagen et de Hyundai récemment. Sans compter que j’ai un faible pour la EUV à cause du prix et de la mécanique éprouvée.

En plus, je l’avoue, me rendre à Halifax en Spark électrique me fait un peu peur. Je dis à ma blonde : « Imagine, on a juste à dire oui et on a une Bolt EUV dans trois jours ! Et on part en Nouvelle-Écosse avec une voiture neuve possédant 397 kilomètres d’autonomie plutôt que 120 ! »

Ma femme et moi on réfléchit. Parfois il faut trancher. On décide donc de dire oui à la Bolt. Pour la disponibilité, le prix et la mécanique éprouvée. Je réponds donc à Yannic Asselin. Le rendez-vous est fixé à 14 heures. 

La vie, c’est souvent comme ça…

Le jour de l’achat de ma Bolt EUV. Je suis venu la chercher avec ma Spark EV, bien entendu !

Ensuite, toute une surprise…
Me voilà donc propriétaire d’une Chevrolet Bolt EUV 2022 ! Car le jeudi suivant, j’ai pris possession de la voiture. Tout s’est bien déroulé. Je suis revenu à Val-David tout excité. Je la regardais dans mon entrée de garage et je n’en revenais pas. Elle est à moi !

Et puis voilà que le samedi suivant, soit deux jours après l’avoir l’achetée et une journée avant de partir pour la Nouvelle-Écosse, j’apprends que Chevrolet décide de stopper la production et la vente des Bolt EV et EUV. Le rappel (pour la batterie de LG) ne s’applique plus seulement aux anciennes Bolt, mais à toutes les Bolt, même les 2022.

Je vous avoue que ça m’a sonné pas mal sur le coup. Suis-je déçu ? Ai-je gaffé en achetant cette voiture ? Aurais-je dû prendre plutôt la ID4, la Ioniq 5 ou n’importe quelle autre voiture électrique ? 

Eh bien, une fois le choc passé et après y avoir bien réfléchi, je vous dirais : « Pas du tout ! » Les Bolt EV et EUV sont des superbes voitures et je n’ai pas le moindre regret. Je demeure convaincu d’avoir fait un super achat.

J’irais même jusqu’à dire que je me trouve bien chanceux finalement d’avoir été appelé par Yannic Asselin et d’avoir pu prendre livraison de ma voiture juste avant que la nouvelle sorte. Car sinon je serais dans la position de ceux qui étaient sur le point de l’avoir, mais qui voient maintenant leur date de prise de possession reportée.

Pour tout dire, je suis content de ce qui m’arrive, mais je suis triste pour Chevrolet et pour le monde de la voiture électrique en générale. Cette histoire de batterie n’est pas si grave au fond, mais il va de soi que ça va faire du mal à GM et même à tous les concurrents de GM.

Pas si grave, ai-je dit ? Absolument ! Car le risque qu’une voiture prenne feu a toujours existé. Dans le cas de la Bolt, le risque est un peu plus élevé que les autres voitures électriques, j’en conviens. Mais pas de beaucoup, regardez les chiffres ! Juste assez toutefois pour soupçonner qu’il y a un mystère à élucider.

Alors oui, il ne faut pas se croiser les bras, car ça serait effrayant qu’un enfant meure à cause d’une Bolt qui s’enflamme, mais de là à perdre confiance en GM ou en LG ou en la voiture électrique, ça serait tout à fait ridicule.

Mais l’être humain étant ce qu’il est, c’est sûr qu’il y en a qui vont monter ça en épingle et en profiter pour justifier l’achat de leur prochain véhicule à essence. Sans parler des munitions que ça va apporter aux lobbyistes pro-pétrole…

Ce à quoi je suis plus sensible cependant, ce sont tous ceux qui étaient sur le point de prendre livraison de leur Bolt et qui se retrouvent bredouilles. Certains ont même déjà vendu leur vieille voiture et ne savent plus trop quoi faire. Pour eux, c’est vraiment pas drôle et j’espère qu’on va rapidement autoriser à nouveau la vente de ces véhicules.

Moi et ma femme en Nouvelle-Écosse. Derrière nous, la Baie de Fundy.

100 % satisfait
Pour finir avec mon histoire, trois jours après l’avoir eue, je suis parti à Halifax et j’ai fait le tour de la partie sud de la Nouvelle-Écosse en longeant la Baie de Fundy, là où des Français se sont implantés en Amérique avant même la fondation de Québec ! J’ai fait un super voyage de près de 4 000 km. Je ne regrette pas du tout mon choix.

Et puis, je suis très content de l’avoir fait en Bolt plutôt qu’en Spark. Ça n’aurait vraiment pas été facile en Spark. Souvent la distance entre les bornes était à la limite de l’autonomie de cette voiture. Et je suis même tombé sur une BRCC en panne à Bridgewater. Ce qui ne dérangeait rien en Bolt, mais en Spark, aille !

Ai-je eu peur parfois que ma Bolt EUV prenne feu lors des recharges ? Mais non ! Pas une seconde ! 

Vous savez, des risques, on en prend tous les jours. En faisant du sport, en conduisant sa voiture et même en traversant la rue ! Lorsque les risques sont minimes, il faut être capable de vivre avec ça. Ça fait partie de la vie.

Ainsi, sachant que les probabilités qu’une Bolt prenne feu demeure toujours moins élevés que les risques qu’une voiture à essence prenne feu, je vous dirais que tout cela ne me pose pas un gros problème. (Lisez cet article d’InsideEVs qui explique bien la situation.) D’autant plus qu’il ne faut pas oublier que les Kona électriques possèdent elles aussi des batteries fabriquées par LG Chem. Le hasard a fait qu’il y en a moins qui ont pris feu, mais ça montre quand même qu’il faut relativiser tout cela…

*

Alors voilà, je possède maintenant deux voitures électriques (j’ai dit adieu à ma vieille Toyota Matrix) et je suis aux anges. Maintenant, j’ai plein de nouvelles choses à vous raconter… sauf que je suis toujours en vacances ! J’ai fait un spécial aujourd’hui pour vous raconter le dénouement de mon achat de VÉ. Voilà, c’est fait. Je vous reviens bientôt, dès la fin de mes vacances !

Ma Spark EV à gauche et ma Bolt EUV à droite.

Imprimer cet article

Besoin d’aide avec votre achat?

Articles populaires

Chroniqueurs

Vous n’avez toujours pas de borne à votre domicile?

Vous aimerez aussi:

Nos partenaires