Électrification des TransportsVoitures électriques

2018: l’année de vérité

J’ai vraiment très hâte à 2018 car il y aura un choix particulièrement intéressant de véhicules partiellement et entièrement électriques chez presque tous les constructeurs. Mais une fois qu’on a dit cela, est-ce que 2018 sera la première année où les acheteurs auront à la fois le choix et l’inventaire en matière de véhicules hybrides et électriques?
C’est en 2018 que nous le saurons car ce sera l’année de vérité pour les constructeurs… d’autant plus qu’au sud de la frontière il est de plus en plus possible que le crédit d’impôt fédéral de $7500 à l’achat d’une voiture électrique disparaisse, gracieuseté de l’administration Trump.
Quel effet cela aura-t-il? Est-ce que ça concentrera encore plus les ventes dans les états où il y a des lois Zéro Émission? Est-ce que les constructeurs auront plus d’inventaire pour le Québec, l’Ontario et B.C.? Est-ce que cette fin de crédit fédéral américain fera s’écrouler les ventes de véhicules électriques au sud de la frontière?
Est-ce que le Québec, qui offre un rabais de $8000 et est supposé avoir mis en application une loi Zéro Émission à ce moment-là verra :

  • Une augmentation d’inventaire et de vitesse de livraison des Chevrolet Bolt EV ?
  • Une augmentation d’inventaire et de vitesse de livraison des Hyundai Ioniq électrique, PHEV et hybride?
  • Une augmentation d’inventaire et de vitesse de livraison des Chrysler Pacifica hybrid?
  • Une augmentation d’inventaire et de vitesse de livraison des Volkswagen e-Golf?
  • L’arrivée des Honda Clarity PHEV en quantités suffisantes?
  • L’arrivée des Nissan Leaf 2.0 en quantités suffisantes?
  • L’arrivée des Mitsubishi Outlander PHEV en quantités suffisantes? (selon certaines rumeurs, Mitsubishi Canada serait sur le point d’ouvrir la machine et d’en avoir de bonnes quantités)
  • L’arrivée des Kia Niro PHEV et électriques en quantités suffisantes?
  • L’arrivée des Tesla Model 3 en quantités suffisantes?

Bref, est-ce qu’en 2018 les acheteurs et acheteuses du Québec pourront finalement aller chez un concessionnaire et ne pas avoir à quémander une voiture hybride, hybride rechargeable ou électrique qui ne sera disponible qu’après des mois d’attente?
Car en novembre 2017, c’est ce qui se passe encore chez les concessionnaires qui pour certains sont de plus en plus frustrés de ne pouvoir avoir d’inventaire.
La demande est là.
Les clients québécois sont de plus en plus nombreux et insistants.
Et non, ils ne se feront pas convaincre, plutôt que d’attendre des mois, de se faire « détourner » vers un modèle à essence.
De plus en plus de concessionnaires sont prêts.
Ne manque plus que les constructeurs.
C’est donc en 2018 que nous saurons s’ils sont sérieux dans leur volonté de répondre à la demande.
Pour être plus précis, je devrais plutôt dire que 2018 sera l’année où nous découvrirons quels constructeurs sont sérieux dans leur volonté de répondre à la demande et de bien servir leurs clients… et quels constructeurs ne le sont pas.
Et vous?
Qui croyez-vous sera sérieux et qui ne le sera pas?
Vivement 2018.

Imprimer cet article

Zone vidéos

Consultez notre zone vidéo consacrée à la mobilité électrique au Québec.

Besoin d’aide avec votre achat?

Nos services offerts

Apprenez-en davantage sur les services offerts chez Roulez Électrique.

Boutique

Procurez-vous votre solution de recharge et accessoires.

Articles populaires

Chroniqueurs

Vous aimerez aussi:

Nos partenaires