Électrification des TransportsPolitiqueVoitures électriques

Électeurs, électrices, électricité… en transport!

Au lendemain des élections québécoises, bien des gens se demandent quelles seront les priorités et les choix du nouveau gouvernement de François Legault.
Pour RoulezÉlectrique.com ainsi que ses lecteurs et lectrices (qui sont aussi des électeurs et des électrices), l’électrification des transports est un sujet extrêmement important et c’est ce sur quoi nous nous concentrerons dans ce texte. Surtout considérant qu’à peine quelques jours plus tard le dernier rapport du GIEC a été publié et le constat est brutal. On doit accélérer la transition énergétique dans tous les secteurs, dont celui des transports.
Qu’a dit M. Legault et la CAQ sur le sujet lors de la campagne électorale et que devrons-nous surveiller d’ici les prochains mois? (vous pouvez aller relire le texte de Pierre Langlois sur ce que la CAQ a dit lors de la campagne électorale ici: http://roulezelectrique.com/les-engagements-des-partis-provinciaux-en-mobilite-durable-a-lelection-2018/)
Voici donc une liste de dossiers en lien avec l’électrification des transports qui seront à suivre de près :

  • Rabais pour les véhicules électriques: Si M. Legault a hésité sur le sujet durant la campagne électorale, il semble qu’il ait fini par s’engager à le garder en fin de campagne. Sera-ce toujours le cas lors du dépôt du prochain budget? Selon la porte-parole de Transition Énergétique Québec, l’argent pour les rabais sera bel et bien au rendez-vous.

 

  • Projet pilote et rabais pour les véhicules électriques d’occasion : Sous le gouvernement précédent, le projet pilote avait été prolongé jusqu’au 31 décembre 20181. Que se passera-t-il après le 31 décembre? Trop tôt pour le dire.

 

  • Rabais pour l’achat de taxis électriques : Ce rabais supplémentaire de $8000 pour les taxis électriques annoncé par le gouvernement Couillard juste avant le déclenchement des élections serait apparemment conservé par le nouveau gouvernement, ce qui serait une bonne nouvelle.

 

  • Téo Taxi :Avec ce qui ressort depuis quelques mois dans les médias en ce qui a trait à Téo Taxi et Alexandre Taillefer, je ne donne pas cher de l’avenir de cette entreprise et je doute fort que le nouveau gouvernement se montre aussi généreux que l’ancien. On a presque l’impression que le soutien financier annoncé il y a quelques jours à peine était un cadeau d’adieu… pour service rendu.2

 

  •  La filière hydrogène :Plusieurs élus de la CAQ se sont montrés favorables à cette filière au cours des derniers mois. On peut d’ailleurs lire ceci sur leur site web : « Un effort concret pour les sciences de l’environnement, les technologies vertes, l’efficacité énergétique et les sources d’énergie alternatives commel’hydrogène ou encore le développement de modes de transport moins polluants. »On peut donc s’attendre à ce que le nouveau gouvernement la soutienne.

 

  • La filière industrielle en électrification des transports : De ce côté, il semble que la CAQ comprenne l’intérêt économique de développer une filière industrielle en électrification des transports digne de ce nom au Québec. En effet, on peut lire sous la rubrique « Électrification des transports » de leur site web ce qui suit : « Une filière industrielle et technologique dans les composantes du transport électrique. En plus de créer des emplois bien payés, l’électrification des transports permettra de réduire l’important déficit commercial du Québec. À terme, les automobilistes québécois ne seront plus les otages des hausses de prix des compagnies pétrolières.»
  • On peut donc s’attendre à ce que les nombreuses entreprises, organisations et institutions québécoises qui oeuvrent dans ce secteur que sont les LTS Marine, Lito Green Motion, Lion, AddÉnergie, IREQ, EcoTuned, RoulezÉlectrique, Bectrol, Nordresa, Nemaska, NMG, TM4, Dubuc Motors, Sync, Elmec, AVÉQ, IVI, InnoVÉÉ, Propulsion, etc puissent travailler avec le nouveau gouvernement au développement d’une vraie filière économique et industrielle, ce qui serait une excellente nouvelle. Il est important de rappeler que sous le gouvernement précédent, le volet R & D, industrialisation, commercialisation et exportation a été coupé de façon drastique par le gouvernement du Québec (75% de coupes budgétaires annuelles dans leur plan d’électrification des transports), ce qui s’est avéré être une grave erreur pour cette filière stratégique pour l’avenir du Québec. Après 4 ans de quasi-stagnation gouvernementale, il n’est pas trop tard pour bien faire, mais le temps presse si on ne veut pas voir le Québec déclassé de façon irrémédiable.

Il est par ailleurs important de comprendre que la conjoncture est d’autant plus intéressante que du côté de l’Ontario le nouveau PM Doug Ford a mis les freins sur tout ce qui a trait de près ou de loin à l’électrification des transports, ce qui signifie que les entreprises seront plus que jamais ouvertes à l’idée de venir au Québec si jamais ils sentent que le nouveau gouvernement québécois est intéressé à développer ce créneau.
De nombreuses opportunités s’offrent à nous
Qu’on le veuille ou non, la suite des choses en ce qui a trait à l’électrification des transports au Québec dépendra en bonne partie de la volonté des gouvernements du Québec et du Canada. Il s’agit là de choix politiques et économiques qui traceront l’avenir de notre économie. M. Legault a dit lors de son passage à l’émission« Tout le monde en parle » qu’il était ouvert à entendre et appliquer les bonnes idées des autres partis politiques en matière d’environnement. Tant mieux.
De nombreux spécialistes du secteur de l’électrification des transports seront sûrement heureux de rencontrer le nouveau gouvernement et de lui proposer des projets, des programmes, des idées et des pistes de solutions qui feront du Québec un leader de calibre mondial en électrification des transports.
(P.S. : Les élections fédérales s’approchant à grands pas, attendez-vous à une annonce prochaine du gouvernement Trudeau en ce qui a trait à l’électrification des transports, dont, selon mon petit doigt, un rabais fédéral pour véhicules électriques.)

Articles populaires

Chroniqueurs

Vous aimerez aussi

Nos partenaires